Lézard des murailles

Salut les Mouettes, salut les Pissenlits!

Aujourd’hui, sous un grand soleil, je suis allée me promener le long des vignes. Et pour mon plus grand plaisir, j’ai retrouvé mes copains les lézards des murailles qui, eux aussi, profitaient de cette magnifique météo. Alors si je dis « mes copains » c’est que ma grand-mère vivait parmi les vignes et qu’il y avait plein de ces reptiles dans le jardin, ils sont donc aussi familiers pour moi que pour d’autres le chat de la mémé. Du coup, j’avais envie de vous en parler.

cof

On ne le croise en principe que de mars à l’automne, puisqu’il hiverne bien planqué pendant la saison froide. Et vu le froid qu’on a eu jusqu’à il y a peu cette année, c’est maintenant qu’il réapparaît. Et puis, durant l’été en pleine journée, c’est pareil, il est pas trop actif. Le lézard des murailles, comme son nom l’indique, aime les murs de pierres sèches, les fentes situées au sud, les tas de pierres au fond de votre jardin… il est pas très difficile tant qu’il peut se dorer au soleil et se cacher en un rien de temps.  Chacun a son petit territoire, d’environ 25 m2, même si plusieurs lézard peuvent partager une partie e leur terrain – vive la coloc’! Et je m’étais bien rendue compte que je croisais d’année en année un lézard toujours au même endroit – on a les deux adopté les marches devant le chalet… – mais je ne savais pas si c’était vraiment le même individu chaque année ou ses descendants. Et vérification faite, un lézard vit de 4 à 6 ans, des fois même jusqu’à 10!

En fait, j’ai beau les côtoyer depuis toujours, je m’étais pas vraiment renseignée à leur sujet avant. Du coup, pour cet article j’ai potassé un peu. Et, j’ai découvert que chaque femelle pond 2 à 10 œufs par ponte, dans une fissure de mur ou sous une pierre à une profondeur de 10 à 20 cm, et ce de 1 à 3 fois par an, en fonction de la météo. Mais surtout, que la durée d’incubation est de 6 à 11 semaines! Je ne sais pas vous, moi je ne suis pas spécialiste des ovipares et j’avais pas du tout réalisé que ça pouvait prendre autant de temps! Comme quoi, on croire connaitre les gens… 😉

Je dois vraiment vous dire quels sont ses principaux ennemis? Ou vous souvenez encore du fameux chat de mémé qui revenait tout fier avec une longue queue lui dépassant de la gueule? Bon, puis comme d’hab, y a l’être humain, au moins parce qu’on a une vague tendance à trouver beaucoup plus beau un mur en béton tout lisse à un mur en pierres plein de trous (et parce qu’on adore les chats…). Mais bonne nouvelle, le lézard des murailles n’est pas en danger d’extinction, ouf! Enfin je suis quand même obligée de vous dire que c’est pas le cas de tous les lézards de Suisse, hein, pas la peine d’encourager votre chat à la chasse non plus! 🙂

cof

Alors, je sais qu’il y a des gens qui déteste les reptiles, quels qu’ils soient, mais j’avoue – au cas où vous ne l’auriez pas encore compris – j’ai une vraie tendresse pour ces lézards des murailles, les adultes qui se dorent au soleil, leur rapidité à se cacher en cas de danger et les tout petits qui courent à une vitesse incroyable à travers la cour.

Et vous, vous les trouvez sympas ou ils vous rebutent?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s