Fuligule Milouin

Salut les Mouettes, Salut les Pissenlits,

Oui, oui, ce blog est un peu au ralentit. Mais ça n’est pas que vos Mouettes vous abandonnent, c’est qu’on est justement en train de quitter nos jobs actuels pour se consacrer entièrement à Mouettes & Pissenlits. Alors forcément, on est pas mal occupées par la transition… On vous en reparlera, c’est sûr!

En attendant, avec l’hiver qui s’installe, on voit apparaître sur le lac les premiers oiseaux migrateurs. Oui, parce qu’on pense toujours aux migrateurs qui partent vers le sud à la fin de l’été pour rejoindre la chaleur, mais il y a aussi ceux qui viennent de régions encore plus froides et qui trouvent au contraire qu’il fait bon dans nos contrées pour y passer l’hiver.

Et après l’article assez général sur les oiseaux du lac, je me suis dit que ça pouvait être sympa de vous en présenter quelques uns de plus en détails. Surtout qu’à cette saison, une sortie au lac, dès qu’il y a un rayon de soleil, ça vous rend le sourire que le stratus tente de nous voler! 🙂

Aujourd’hui j’avais envie de vous présenter le fuligule milouin.

Pourquoi celui-ci? Parce que même si quelques milouins sont visibles sur nos lacs de plaine toutes l’année, la plupart arrive pour la saison d’hiver et qu’entre décembre et mi-février, il est le deuxième canard le plus fréquent sur nos lacs!  Et ils viennent de loin: depuis les pays nordiques et même d’assez loin en Russie!

Le milouin est donc un canard qui passe l’hiver chez nous. Au printemps il repart dans sa région d’origine, ou la femelle pond au sol – et pas sur l’eau comme on l’imagine souvent – entre 5 et 12 œufs entre le mois d’avril et de mai. Les œufs éclosent après environs 28 jours, après une incubation assurée uniquement par la femelle. Du coup les mâles peuvent commencer la migration avant les femelles qui doivent attendre l’indépendance de leurss petits après environs 2 mois. Comment ça, ça vous rappelle un schéma familier?! 😉

Le fuligule milouin est un canard plongeur, à savoir qu’il plonge pour trouver sa nourriture, contrairement à ceux dont on voit le croupion, quand ils basculent en avant.
Si la femelle est assez discrète, dans un camaïeu de beige, le mâle a en hiver un habit gris et noir avec une tête d’un brun-roux facilement reconnaissable et l’œil rouge. Je trouve qu’il a du style, discret mais élégant.

Bon évidemment, au moment de faire cette article, je me suis rendue compte que je n’avais aucune photo de ce canard. Alors merci, chère Mouettes et chers Pissenlits, de m’avoir donné une bonne excuse de me promener au soleil 🙂

Fuligule milouin mâle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s